Consignes de présentation d’un manuscrit

Version PDF  : Consignes de présentation d’un manuscrit

Recommandations d’écriture

À moins de cas particuliers (Collections Portraits de femmes, Québec ville ouverte) ou de demandes précises de la part des responsables d’un ouvrage collectif, les ESBC n’imposent pas de limite de mots aux auteurs et autrices d’un livre ou d’un chapitre. Un texte de 3000 mots peut être bon ou mauvais, tout comme un texte de 15000 mots.

L’important est plutôt que le texte soit accessible, avec le moins possible de notes, de jargon, de concepts nouveaux ou rares dépourvus d’explication ou d’allusions à des débats très locaux ou à des instances très locales sans mise en contexte. Notre but est que nos livres servent d’outil de réflexion dans des milieux universitaires et non universitaires. La révision linguistique sera orientée en ce sens.

Dans la perspective décoloniale des ESBC, nous proposons fortement aux auteurs et aux autrices d’abandonner la fiction positiviste du  «nous » au profit d’une écriture plus personnelle, engagée et responsable d’elle-même, utilisant le « je » sans crainte et intégrant des éléments de réflexivité.

Au nom de la justice cognitive et de son idéal d’universalisme inclusif, vérifiez que votre texte comporte des références à des textes ou à des réalisations d’hommes et de femmes des pays du Nord et des pays des Suds. Autrement dit, essayez d’éviter de proposer des bibliographies composées principalement de textes d’hommes européens ou eurodescendants. Pour vous aider à varier vos références, utilisez ce guide de la recherche documentaire dans le web scientifique libre.

Les Éditions sciences et bien commun (ESBC) préconisent l’écriture inclusive, c’est-à-dire une écriture qui rend visibles hommes et femmes également ou qui tend à être épicène. Les autrices et auteurs sont priés de faire l’effort de sortir de leurs habitudes pour s’approprier cette nouvelle forme d’écriture qui lutte contre l’invisibilité des femmes et qui relève donc elle aussi de la justice cognitive. Nous avons préparé un guide complet, avec des exemples et des suggestions. La révision linguistique suivra ce guide.

Les ESBC veulent encourager le plurilinguisme. Tous les auteurs et toutes les autrices doivent donc s’engager à traduire soit l’introduction de leur livre soit le résumé de leur chapitre dans leur langue maternelle (autre que le français). Si possible, ils et elles peuvent aussi traduire leur chapitre complet ou adjoindre à leur chapitre un long résumé dans une ou plusieurs autres langues. Les ESBC ajouteront, selon les cas, des résumés en anglais, en espagnol ou dans d’autres langues.

Le format de l’entretien, tel qu’expérimenté dans Savants, artistes, citoyens : tous créateurs?, peut être très fécond, qu’il s’agisse de réponses écrites à des questions écrites ou de la transcription d’un entretien.

Consignes de présentation d’un manuscrit

 Le manuscrit

  • Fournir un fichier par chapitre, même pour les monographies. Bien identifier le fichier avec le titre du chapitre et V1 (version 1). Pour les envoyer, utiliser le mail ou le système « wetransfer.com » si c’est trop lourd.
  • Pour les chapitres de livre collectif
    • inclure un résumé de 200 mots max en français et dans la langue maternelle de l’auteur ou l’autrice. Nous ferons la traduction du résumé en anglais, sauf si vous pouvez aussi la faire.
    • la biographie de chaque auteur ou autrice (150 mots maximum), rédigée à la troisième personne et accompagnée de leur adresse mail/courriel ou de leur compte Twitter s’il y a accord pour les rendre publics.
  • Fournir l’introduction et la préface ou la postface dans des fichiers séparés.
  • Si possible pour les livres africains, traduire l’introduction dans une langue africaine.
  • Fournir une simple liste indiquant l’ordre souhaité des chapitres (qui pourra être facilement changé jusqu’au dernier moment), mais pas de table des matières formelle : elle est inutile car le logiciel la génère automatiquement.
  • Les notes de bas de page doivent être minimisées et ne contenir que du texte.
  • Il est très facile d’inclure des “encadrés” plutôt que des notes.

Les sections d’un chapitre

Les consignes de présentation reposent sur l’utilisation de la fonction « Style » (accessible à partir du menu « Format ») de la plupart des logiciels de traitement de texte. Merci de n’ajouter aucun autre formatage (ex : retrait, espaces entre les paragraphes, polices de caractère originales, etc.), à part les caractères gras ou les italiques, car notre logiciel fait tout automatiquement.

L’auteur ou l’autrice doit associer le niveau approprié de titre ou de style aux différentes sections de son texte (sans se soucier de la police ou de la taille du style en question). Merci de ne pas les numéroter (1.1., 1.2 etc., ce qui est très scolaire), mais de « styler » le titre de chaque section en utilisant le volet « styles » du traitement de texte.

  • Titre du texte, stylé en « Titre 1 »
  • Titre des sections du texte, stylées en « Titre 2 »
  • Titre des sous-sections, stylées en « Titre 3 »
  • Titre des sous-sous sections : laisser en « Normal », en caractère gras
  • Citations de 4 lignes et plus : en faire un paragraphe sans guillemets et le styler en « Citation »
  • Utiliser des guillemets français en ajoutant un espace insécable à l’intérieur : « et » plutôt qu’anglais (“ ” et ‘ ‘)
  • Le reste : stylé en « Normal »
  • Les références bibliographiques seront mentionnées dans le texte, selon le modèle (Auteur, date) et non dans des notes de bas de page
  • Ajouter le moins possible de notes de bas de page, pour la lisibilité en ligne

Autres précisions :

  • Ne pas inscrire « Introduction » en début de chapitre.
  • Vérifier les « oeu »
  • Pas d’espace avant les « ? », « ! », « . » et « ; » (minimiser les « ; », couper plutôt les phrases).
  • Il faut mettre des espaces insécables :
    • avant %
    • avant $
    • dans les chiffres comme 2 455 entre le 2 et le 4, pour éviter de laisser un chiffre seul en bout de ligne
    • avant les « : » pour éviter que ceux-ci se retrouvent en début de ligne
  • Ne pas mettre de point après un lien URL (http://…)
  • Mettre les mots qui ne sont pas en français en italique, sans guillemets (sauf si c’est une citation)
  • Mettre l’accent grave sur le A et le E qui commencent une phrase, comme dans la phrase « À une extrémité, (…) » ou « États-Unis »
  • Les citations dans une langue autre que le français doivent être traduites en français à la suite de la citation originale qui doit être en italique, pas en note de bas de page.

Les illustrations

  • Insérer les illustrations à l’endroit désiré dans le fichier d’un chapitre.
  • Ajouter une légende descriptive (très courte) et la source sous cette forme : Légende : xx, Source : xxx.
  • Chaque illustration doit être autorisée, sous licence CC-BY ou libre de droits. Merci de faire la vérification avant de l’intégrer.

Les graphiques et tableaux

  • Les réduire au maximum (pas de colonne vide)
  • Pas trop de colonnes (penser à la taille d’une page de livre)
  • Bien indiquer le titre et la source de chaque tableau

Écriture inclusive

Essayez d’appliquer notre Guide au mieux : https://www.editionscienceetbiencommun.org/?page_id=855

Nous compléterons au moment de la révision linguistique. Ce présent Guide est écrit de manière inclusive.

Les références

  • Vérifier que toutes les références mentionnées dans le ou les chapitres figurent dans la bibliographie finale
  • Pour des raisons de lisibilité en ligne, nous utilisons le système (auteur, date) et non les notes de bas de page. Par conséquent, veuillez transformer toutes les références en note de bas de page en référence (auteur, date) et vérifier que ces références sont bien présentes dans la bibliographie.
  • Vérifier soigneusement que toutes les références sont complètes : ville et nom de la maison d’édition, pages des articles, noms des directeurs et directrices d’un ouvrage collectif. Ajoutez un hyperlien si possible.
  • Essayer d’uniformiser au maximum l’ordre des informations dans la bibliographie selon le modèle ci-dessous. L’important est la cohérence.
  • S’il manque trop de prénoms, ne mettre que l’initiale. S’il ne manque que quelques prénoms, faire une recherche dans Google scholar pour trouver le prénom manquant.
  • Ne pas subdiviser la bibliographie en sections thématiques, car ça peut compliquer la vie des lecteurs et lectrices
  • Nous aimons bien le style Chicago : http://guides.bib.umontreal.ca/disciplines/483-Citer-selon-le-style-Chicago?tab=2189. Pensez à utiliser Zotero (zotero.org), logiciel libre et gratuit de gestion bibliographique, pour vous faciliter la vie!
  • Rappel : en français, les titres des livres et des revues sont en italique et les titres de chapitres ou d’articles sont entre guillemets.

Exemples de références

Diptiranjan, Pattanaik. 2000. « The Power of Translation: A Survey of Translation in Orissa ». Dans Changing the Terms. Translating in the Postcolonial Era. Sous la direction de Simon, Sherry et Paul Saint-Pierre, p. 71-86. Ottawa : University of Ottawa Press.

Elmandjra, Mahdi. 1990. « La crise du Golfe, prélude à l’affrontement Nord-Sud. Les débuts du post-colonialisme ». Revue Futuribles (147) : 234-256. https://www.futuribles.com/fr/revue/147/la-crise-du-golfe-prelude-a-laffrontement-nord-sud/

Fanon, Frantz. 1952. Peaux noires, Masques blancs. Paris : Éditions du Seuil.

Pour ajouter une vidéo ou un podcast (fichier audio)

Il est possible d’intégrer une vidéo ou un podcast dans la version html d’un livre, mais il faut que le document en question soit disponible sur une plateforme extérieure aux ESBC.

Recopiez le lien « embed » ou « à intégrer » de la vidéo ou du podcast dans votre fichier à l’endroit souhaité.

Dans la version PDF ou imprimée, ce document devra être remplacé par une photo ou supprimé : il est important d’y penser en rédigeant.

Droit d’auteur et licence

À partir de mai 2019, tous les chapitres en ligne publiés par les Éditions science et bien commun seront sous licence Creative Commons BY-SA 4.0. (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/deed.fr). Cette licence permet aux auteurs et autrices de conserver tous leurs droits sur leur texte, donc de le publier ailleurs, même en le modifiant un peu, à condition de « diffuser l’oeuvre modifiée dans les même conditions, c’est à dire avec la même licence avec laquelle l’oeuvre originale a été diffusée ». Cette licence permet aussi à des tiers de republier ces textes toujours sous la même licence, dans la perspective des communs de la connaissance. Dans tous ces cas, il faut explicitement citer le lieu de publication original et y renvoyer avec un lien, et nommer les créateurs et créatrices.  Ce choix de licence implique qu’il n’y aura pas de contrat à signer ni de droit d’auteur à céder.

Si vous n’êtes pas d’accord ou si vous souhaitez plus d’explication, veuillez écrire à info@scienceetbiencommun.org.

Acheter le PDF d’un chapitre

Les Éditions science et bien commun proposent aux auteurs et aux autrices d’acheter le PDF de leur chapitre seul, incluant la page titre du livre, la biographie, le résumé et les mots-clé. Ce PDF pourra être déposé dans une archive ouverte ou un réseau social scientifique. Le tarif est de 25 $. Les personnes intéressées peuvent l’acheter en utilisant le bouton paypal ci-dessous. Il faudra compter une semaine pour l’obtenir.




Les commentaires sont clos.