Proposer un livre

S’il s’agit d’un livre déjà rédigé :

Les autrices et auteurs vérifient tout d’abord si le projet éditorial indiqué ci-dessous leur convient. Si c’est le cas, ils ou elles peuvent envoyer le fichier électronique de leur manuscrit, accompagné d’un résumé de 400 à 500 mots, à propositions@editionscienceetbiencommun.org. Ce manuscrit sera soumis au comité éditorial pour appréciation et recommandation.

S’il s’agit d’un projet de livre :

Les autrices et auteurs vérifient tout d’abord si le projet éditorial indiqué ci-dessous leur convient. Ils et elles préparent ensuite une proposition de livre de 400 à 500 mots environ en format Word ou Libre office. Cette proposition est ensuite soumise anonymement au comité éditorial. Au moins deux membres de ce comité doivent l’approuver, avec ou sans demande de modification. La directrice est responsable de la décision finale.

Si les auteurs et les autrices le souhaitent, une évaluation par les pairs du manuscrit complet sera effectuée, en version ouverte ou fermée.

Toute proposition de livre doit comporter :

  1. Une description du contenu du livre proposé, incluant la thématique générale
  2. Une description du public visé;
  3. Une réflexion sur la pertinence sociale du livre (son importance pour la société, pour le bien commun);
  4. L’échéancier souhaité;
  5. Une explication de votre motivation à publier en libre accès;
  6. Un résumé de 50 mots accompagné de quelques mots-clés qui pourront être publiés.

Le projet éditorial

Proposer un livre aux Éditions science et bien commun, c’est accepter de partager les valeurs portées par leur projet éditorial :

  • la publication numérique en libre accès sous la forme d’un cyberlivre et en format PDF, sous licence Creative Commons, en plus du format imprimé et PDF
  • la pluridisciplinarité, dans la mesure du possible
  • le plurilinguisme qui encourage à publier en plusieurs langues, notamment dans des langues nationales africaines ou en créole, en plus du français
  • l’internationalisation, qui conduit à vouloir rassembler des auteurs et auteures de différents pays ou à écrire en ayant à l’esprit un public issu de différents pays, de différentes cultures
  • mais surtout la justice cognitive :
    • chaque livre collectif, même s’il s’agit des actes d’un colloque, devrait aspirer à la parité entre femmes et hommes, entre juniors et seniors, entre auteurs et auteures issues du Nord et issues du Sud (des Suds); en tout cas, tous les livres devront éviter un déséquilibre flagrant entre ces points de vue;
    • chaque livre, même rédigé par une seule personne, devrait s’efforcer d’inclure des références à la fois aux pays du Nord et aux pays des Suds, dans ses thèmes ou dans sa bibliographie;
    • chaque livre devrait viser l’accessibilité et la « lisibilité », réduisant au maximum le jargon, même s’il est à vocation scientifique et évalué par les pairs.
    • la critique décoloniale du savoir à laquelle nos livres veulent contribuer suggère aussi aux auteurs et autrices de prendre de la distance par rapport aux normes d’écriture du positivisme institutionnel et de ne pas hésiter à écrire au «je » et à inclure des éléments de réflexivité dans leur texte.

Il est également possible de proposer des livres « vivants », évolutifs, régulièrement mis à jour ou augmentés dans la version cyberlivre (site html). Dans ce cas, des éditions successives du PDF sont produites à intervalles réguliers ou sur demande des auteurs et autrices.

Finalement, mentionnons que ce projet à but non lucratif compte sur la participation active des auteurs et auteures à la fabrication de leur livre et à sa promotion.

Le fichier d’un manuscrit ou de la proposition d’un livre doit être envoyé à propositions@editionscienceetbiencommun.org.

Pour plus de détails sur le processus, voir la politique éditoriale.

Conditions financières

Les ÉSBC n’imposent a priori aucun frais de publication pour les auteurs et autrices des pays des Suds. Aux auteurs et autrices des pays du Nord, une subvention sera demandée selon les ressources disponibles, le nombre d’exemplaires à imprimer, etc. Autrement dit, les ententes financières sont négociées au cas par cas, selon les capacités et les demandes de chaque auteur ou autrice.

Les commentaires sont clos.